» A la une

Minorque : guide des plus belles plages et lieux à voir :

Mis à jour le 2 commentaires

plages minorqueSuite de notre périple dans l’archipel des Baléares pour une visite cette fois de l’ile de Minorque, peut-être la plus préservée de toutes. En s’attardant en particulier sur les plus belles plages que vous pourrez admirer si vous partez là bas durant vos prochaines vacances. Comme vous allez le voir, comme toutes les autres iles de l’archipel, Minorque ne manque pas de superbes plages de sable fin comme on les aime mais offre aussi d’autres activités intéressantes lors du voyage.

Avant tout il faut savoir que la côte sud est sans doute celle qui abrite le plus de criques typiques des Baléares, telles que vous les imaginez, protégées d’une multitude de pins d’un vert éclatant, parfois embellies de falaises de calcaire et toujours léchées par une mer méditerranée d’un bleu turquoise et cristallin auquel il est difficile de ne pas succomber.

Sur la côte nord, plus sauvage et escarpée, vous trouverez moins de criques de sable blanc que sur le « rivage » opposé mais des plages très différentes, moins fréquentées et au charme plus sauvage. Certaines n’en demeurent pas moins tout aussi étonnantes et méritent une visite si votre séjour le permet. Car c’est souvent la diversité qui fait la richesse et la beauté d’une destination.

Températures de l’eau à Minorque – Espagne (°C)
températures mer Minorque

 

 

Les plus belles plages au sud de Minorque :

  • Cala Macarelleta & Cala Macarella :

    Bienvenue sur la méditerranée ! Si vous êtes venus sur Minorque c’est très certainement pour profiter de ce genre de superbes plages. Cala Macarelleta (photo ci-dessus) est en effet une crique typique des Baléares, bordée de pins somptueux, dont le vert éclatant contraste merveilleusement avec le bleu limpide de l’eau et le blanc nacré des falaises. Elle est reliée par un petit chemin d’1 km longeant la mer à Cala Macarella, très jolie également mais un peu moins isolée. N’hésitez pas à vous balader sur les rochers pour admirer la vue époustouflante. Pour y accéder : prenez la direction de San Joan de Missa avant de tourner au panneau « Son Saura », un parking gratuit se situe à 20 minutes de marche et un autre payant à 5-10 minutes. Un superbe endroit !

  • Cala en Turqueta :

    Il s’agit cette fois d’une plage de taille moyenne ouverte sur l’océan et relativement similaire à Cala Macarella. Là aussi les petits bénéficient de la surveillance de maitres-nageurs en journée et un bar permet de déguster une boisson ou se restaurer au besoin.

  • Mitjana :

    Après une marche de 10 minutes agrémentée d’une végétation foisonnante vous déboucherez sur une magnifique baie et cette somptueuse plage vierge de sable fin. Certains considèrent qu’il s’agit de la plus belle plage de Minorque… difficile de les départager. En tout cas si on se fait une idée du Paradis il doit bien ressembler à ça pour certains. On y accède par la route de Cala Galdana puis en tournant peu après vers le parking réservé à Mitjana.

  • Escorxada & Fustam :

    Escorxada va tout particulièrement plaire à ceux qui veulent se retrouver seuls au milieu de la nature. Enfin seuls, c’est un critère qu’on ne maitrise pas forcément, mais cette crique est souvent moins fréquentée car l’accès nécessite 50 minutes de marche sur un sentier boisé parfois un peu fatigant (un peu de dénivelé). Avec à l’arrivée un écrin de nature totalement vierge ! C’est en prolongeant la balade sur les rochers attenants qu’on prend toute l’ampleur de la beauté de l’endroit : le point de vue sur la plage est saisissant avec ses centaines de pins à flanc de colline et la mer en contrebas ! Féérique. A 5 minutes de là, Fustam est elle aussi moins fréquentée et le snorkeling adapté à la configuration des lieux.

  • Binibeca :

    Une plage certes moins spectaculaire mais très agréable elle aussi, d’un style plus bucolique et largement ouverte sur l’océan. Du sable clair et fin, des couleurs pastels, une atmosphère relaxante… Bref, les vacances ! Elle jouxte le village du même nom que je vous conseille de visiter pour son coté pittoresque et le charme de ses ruelles.

 

Une façon de les découvrir (hormis Binibeca Vell, plus éloignée) consiste à parcourir le Cami de Cavalls, un beau sentier qui alterne pinède et vues sur l’océan. Une marche enivrante de 8 kms dans la nature, si vous aimez les balades en voici assurément une à ne pas manquer.

 

que voir minorque
La plage de Macarella au sud de Minorque

 

Les plages au nord de l’ile :

  • Cala Pregonda :

    Très jolie plage de sable doré qui n’a pas grand chose à envier aux plus belles calas du sud si ce n’est une végétation moins fournie. Elle est protégée par de multiples rochers ocres, gris et blancs qui participent sans conteste à la beauté de l’endroit. Pour y accéder il vous faudra effectuer une balade de 20 minutes sur le cami de Cavalls dans des paysages atypiques de l’ile, l’occasion d’admirer en même temps de surprenants décors si vous arrivez du sud de l’ile, avant de vous poser sur le sable chaud et vous rafraichir. Prenez la direction d’Es Mercadal, puis Es Fornells, puis garez vous enfin sur le parking de Binime.

  • Platja de Cavalleria :

    Adossée à de longues collines quasi dépourvues de végétation, Cavalleria est une plage de caractère au charme atypique qui retient tout de suite l’attention. Avec l’absence de pinède et des tons ocre-bruns l’ambiance y est moins bucolique mais plus sauvage. Les vagues parfois plus fortes également, pour le plus grand bonheur des amateurs. Il se dégage une sensation de calme et d’isolement prononcés, c’est d’ailleurs un endroit où il est courant de voir des naturistes profiter du séjour. Elle se situe à quelques kilomètres sur la droite de Pregonda en direction du cap de Cavalleria.

  • Cala Pilar :

    Plus à l’ouest, la cala Pilar est encore plus spectaculaire et complète parfaitement le tableau. Il vous faudra cependant marcher 30 minutes avant d’admirer ses belles falaises de roches brunes.

  • Cala en Brut :

    il s’agit d’une étroite crique nichée dans un petit quartier de Ciutadella. Bien qu’il n’y ait pas de sable l’endroit est enchanteur et s’allonge en deux étroites parois rocheuses où s’écoule une mer méditerranée cristalline… L’endroit est en revanche réservé aux moins exigeants car le confort est moindre étant donné qu’il faut se poser sur une des esplanades, isolées pour certaines, à même les rochers. Le passe temps local consiste d’ailleurs à sauter des falaises pour se rafraichir.

 
Comme vous pouvez vous y attendre ces plages sont absolument superbes mais bien que l’ile soit moins fréquentée qu’Ibiza elles sont malheureusement très souvent bondées en haute saison. Le meilleur moment pour en profiter se situe donc en dehors des vacances en mai, voire juin et septembre. La plupart du temps en juillet-août il vous faudra arriver le matin pour trouver une place confortable, n’hésitez donc pas à vous rabattre vers d’autres plages de Minorque, peut-être moins spectaculaires en soi mais dont vous profiterez pleinement.

Le choix ne manque pas mais voici quelques options : la belle Platja de son Saura, ou bien Binigaus et Son Bou au sud, playa de Algaiarens (les plages du nord sont moins fréquentées d’une manière générale), ou la charmante enclave de Presili à l’est.

 

cala macarelleta
Vues du ciel les criques des Baléares sont encore plus belles

 

Que voir d’autre sur Minorque en dehors des plages ?

Ne vous y trompez pas après les paragraphes précédents, Minorque ce n’est pas seulement du sable doré et de l’eau. Loin de là. La diversité et la beauté des paysages est aussi une des raisons pour lesquelles on vient la visiter comme Majorque. Le parc naturel de S’Albufera des Grau par exemple est une réserve protégée composée de terres agricoles, marais et lagunes que plusieurs sentiers aménagés permettent de parcourir. Durant la promenade, des refuges disséminés ça et là sont autant d’occasion de se cacher pour observer les oiseaux qui peuplent les lieux. Un espace où le temps s’arrête et le calme règne.

Mais la meilleure façon de découvrir l’ile reste d’emprunter le Cami de Cavalls, un sentier de randonnée qui fait tout le tour de l’ile mêlant mer, lac, forêts de pinède, villages et bas reliefs escarpés. Une balade magnifique qui fait découvrir des paysages très contrastés d’une région à l’autre de l’ile. Le parcours entier s’étend sur 186 kms voici donc quatre suggestions pour le découvrir :

  • partez d’Es Grau jusqu’au phare de Favaritx, à l’est, qui fait d’ailleurs partie du parc naturel de s’Albufera des Grau classé Réserve de la biosphère par l’Unesco en 1993. Cela vous donnera un aperçu d’une région authentique et préservée de l’ile, entre verdure et bord de mer. Les plus gros marcheurs peuvent partir de Mahon pour prolonger le plaisir mais l’ensemble fait 19 kilomètres tout de même.
  • la portion reliant Cala Turqueta à Cala Fustam vous permettra quant à elle de découvrir plusieurs des plus belles plages de Minorque en traversant une pinède dense et éclatante et des paysages typiquement méditéranéens
  • le trajet de Cap Cavalleria à Algaiarens affiche pour sa part un paysage extrêmement différent, de basse végétation, sauvage et escarpé par endroits, avec des plages aux couleurs variées. Si le sud est exubérant, le nord s’affiche volontiers minéral : un autre monde en quelque sorte
  • vous ne le savez sans doute pas mais Cami de Cavalls signifie « chemin des chevaux » et c’est tout naturellement que de nombreux vacanciers profitent de ce moyen pour l’arpenter

Ces 3 zones sont pour moi à voir en priorité lors de votre voyage à Minorque mais en vous baladant à l’intérieur de l’ile vous traverserez également de nombreux champs d’oliviers, citronniers ou vignes, ainsi que plusieurs charmants ports et villages tels que Ciutadella (qui est d’ailleurs un bon endroit où loger à Minorque) et Binibeca Vell. Ce dernier est la reproduction d’un village de pêcheurs : il offre une agréable balade parmi ses petites ruelles étroites qui se croisent au milieu d’une multitude de maisons d’un blanc immaculé. Un bon endroit pour passer une soirée tranquille après diner.

Minorque profite enfin d’un aspect culturel prononcé puisque l’ile recèle plusieurs centaines de vestiges et monuments préhistoriques : les taulas d’abord comme celle de la Torre d’en Gaumés ou Torralba d’En Salord (de curieux monuments formés de deux pierres en forme de T et qu’on ne trouve qu’à Minorque), les talayots (des tours de défense plus récentes érigées le long du Cami de Cavalls) près des villages de Trepucó et Torelló, ainsi que de nombreuses sépultures très anciennes.

 

que voir minorque
Le parc de S’Albufera des Grau à Minorque, un lieu privilégié pour la randonnée

 

Comment rejoindre Minorque :

Minorque bénéficie d’un aéroport situé dans les environs de Mahon au sud-est de l’ile et c’est bien sûr le moyen le plus simple d’arriver sur l’ile. A l’arrivée des navettes fréquentes rejoignent Ciutadella en 45 minutes et des taxis sont également souvent disponibles. Il est d’autre part possible de rejoindre Minorque de Majorque en ferry en 5h via Palma ou 2h30 via Alcudia : une bonne option si vous êtes déjà sur Majorque en revanche si vous partez de Barcelone, je pense qu’il est vraiment préférable de prendre un ticket direct pour Minorque pour éviter les désagréments liés aux bagages et à l’attente entre chaque étape. Ca peut être bien sûr l’occasion de faire une halte pour visiter les environs mais avec la fatigue et les valises il y a peu de chances que vous en profitiez réellement.

Les vols de la métropole viennent de Paris, Nice, Nantes, Lille, Marseille, parfois avec une escale à Majorque ou Barcelone… Comme je l’ai l’ai souligné au dessus, comptez une petite heure pour rejoindre Ciutadella en voiture de l’aéroport.

Ce guide vous a donné envie ? N’hésitez pas à poursuivre la visite avec cette fois les plus belles criques et plages de Formentera !

 

Carte des plages et lieux à voir à Minorque :

 

2 commentaires »

  • Kansaijin a dit:

    Waaa, ça donne envie ! Et si près de la France !

  • Cuthbert a dit:

    Superbe ! Je vous recommande aussi la Cala el Golfet sur la Costa Brava, à Calella Palafrugell en Espagne. C’est une petite crique urbaine, mais au même temps isolée. En plus de la plage le village compte beaucoup d’atouts : joli port de pêche, maisons blanches typiques, et animation. Voilà mon coup de coeur.

Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS.

Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>